ACCA

Partager sur Twitter Partager sur Facebook Partager sur Pinterest Partager sur Google Plus Partager sur Linkedin

L’Association de Chasse Communale Agréée dispose d’une superficie de terrain de chasse de 1556 hectares sur une superficie communale de 2000 hectares.
Le total des cartes de chasse sur la Commune s’établit à 183 qui se répartissent de la manière suivante :

  • Chasseurs ruraux : 15
  • Chasseurs urbains : 108
  • Chasseurs bienfaiteurs : 22
  • Chasseurs avec droits de chasse : 14
  • Chasseurs facultatifs : 24

Les activités de l’ACCA

Le plan de chasse
Accordés sur le territoire de chasse de 1556 hectares : 50 chevreuils plus réserve Burret 3 chevreuils.
La loi Verdeille du 10 juillet 1964, qui a créé les ACCA, a rendu obligatoire la mise en réserve d’au moins 10% du territoire communal chassable.


L’ACCA dispose d’un garde-chasse, les gardes fédéraux n’existent plus. Depuis le 1er novembre 1998, les services départementaux de garderie ne dépendent plus des fédérations départementales de chasseurs. Ils constituent depuis cette date un corps de police autonome et indépendant au sein de l’Office National de la Chasse et de la Faune Sauvage, sous la tutelle directe du ministère de l’environnement. En tant que tels, les services départementaux, dont une des missions essentielles demeure la police de la chasse, sont amenés à constater les infractions de tout types, commises notamment lors de la pratique des activités cynégétiques (chasse, destruction de nuisibles, …).

Enfin une gestion régulière par comptage de chevreuils sur le territoire des Landes avec techniciens et responsable de l’ACCA.

Les battues
Battues au sanglier et au renard. Elles se font sous la responsabilité du Président de l’Association ou d’un membre du Conseil d’Administration désigné par le Président.

Le pointage se fait sur le livret de rendez-vous. Aucune inscription n’est admise en cours de battue. Tout chasseur doit se conformer aux décrets, lois et arrêtés réglementant la chasse et posséder sur lui le permis de chasser.

Il est obligatoire de porter soit un gilet soit un couvre-chef fluorescent.

Tout chasseur doit respecter les consignes de sécurité sous peine d’exclusion de la battue en cours.

L’organisation d’un ball-trap communal au mois de juillet

Le repas du chevreuil communal au mois d’avril

Président : Michel SUHUBIETTE