• ACM inscription

Histoire de notre village

Partager sur Twitter Partager sur Facebook Partager sur Pinterest Partager sur Google Plus Partager sur Linkedin

La commune de Saint-André-de-Seignanx d'abord située sur le territoire des Tarbelliens, se trouva ensuite en Novempopulanie lors de la division de la Gaule par les Romains.

Les Wisigoths y établirent leur domination en 406.

Lors de l'invasion des Gascons, Saint-André appartint aux Ducs de Gascogne qui confièrent le gouvernement du village aux seigneurs habitant le château du Hitau.

Saint-André passa ensuite à la maison de Plantagenêt quand Eléonore de Guyenne épousa Henri II d'Angleterre au 12ème siècle.

Au début du 14ème siècle, Saint-André appartenait au Pays de Seignanx de même que Saint-Martin, Saint-Barthélémy, Ondres, Tarnos et le quartier Saint-Esprit de Bayonne. A cette époque, Biarrotte, Biaudos et Saint-Laurent-de-Gosse appartenaient au Pays de Gosse voisin. Les seigneurs du village habitaient la maison La Lane devenue Lalanne ; ils se nommaient Arnaud de la Lane, Arnaud Loup de la Lane et Arnaud Raimond de la Lane. Ils détenaient leur pouvoir du Roi-Duc Edouard II.

Sous la Révolution de 1789, Saint-André-de-Seignanx prit le nom de Haute Montagne.

La commune comptait 867 habitants en 1832 puis 1049 en 1872. La population diminuera ensuite pour atteindre 720 habitants en 1975. D'après les dernières estimations elle serait aujourd'hui de 1568 habitants sur une étendue de 1950 hectares.